Bondy Cécifoot Club

Ces caméras qui viennent en aide aux joueurs de Bondy

Dix déficients visuels licenciés au club de Seine-Saint-Denis se sont vus remettre ce mercredi un appareil de haute technologie destiné à améliorer leur quotidien et leur pratique sportive.

«C’est super! Cela va changer notre quotidien!» A l’occasion du lancement de la 2e saison du Bondy cécifoot club (BCC) ce mercredi au gymnase Roger-Salengro, Chris, l’un des joueurs de l’équipe, se réjouit de recevoir des mains de son président Jean-François Chevalier une mini caméra pas comme les autres. Celle-ci, dotée d’une intelligence artificielle, s’installe sur une branche d’une paire de lunettes et elle permet aux non-voyants de lire un livre, des panneaux de bus, reconnaître et enregistrer un visage et des objets ou encore de détecter des code-barres en magasins.

«On n’est pas qu’un club destiné à faire de la compétition, nous sommes là pour aider au mieux nos licenciés (dont 25 déficients visuels, NDLR) qui vivent avec un handicap, déclare le président du BCC. On a mis à disposition de 10 de nos licenciés déficients visuels cet objet qui peut donner des yeux à un aveugle.» L’achat de 10 mini caméras à 4700€ pièce a pu se faire grâce à la générosité d’un sponsor du club et à une réduction offerte par la société OrCam qui a conçu le produit. Cette entreprise a également financé l’achat d’un terrain paralympique qui sera opérationnel en octobre.

«Cela n’a pas été simple de choisir les 10 bénéficiaires parmi nos licenciés, insiste Jean-François Chevalier. L’investissement, la ponctualité, le sérieux et la régularité aux entraînements ont fait la différence. Mais on souhaite que 100% de nos licenciés déficients visuels bénéficient de cet outil dans les prochaines années. »

Les joueurs sont, évidemment, enthousiastes, à l’image de Martin Baron (33 ans), membre de l’équipe de France qui participera au tournoi paralympique à Tokyo l’an prochain. «Notre prime de match à nous, c’est l’outil OrCam et il va falloir justifier tout ça en gagnant des matchs, rigole cet ingénieur en informatique. La mini caméra va m’aider dans des actions de ma vie quotidienne comme la lecture des panneaux de RER ou de bus.»

«Notre prime de match à nous, c’est l’outil OrCam», glisse Martin Baron, membre de l’équipe de France cécifoot

Après la réception des mini caméras, les joueurs se sont lancés dans une démonstration de leur sport devant plusieurs dizaines de Bondynois dont la championne du monde et double médaillée olympique de judo Audrey Tcheuméo. «En tant que Bondynoise mais surtout en tant qu’être humain, je suis heureuse de voir une belle initiative dans notre ville très sportive, confie-t-elle. Ce n’est pas simple de vivre au quotidien avec un handicap. Aujourd’hui, on les voit tous joyeux. Je kiffe, c’est génial !»

Arrivé seulement en début de soirée en raison d’une intervention dentaire dans la journée, le parrain du BBC, l’attaquant international Jonathan Ikoné, tenait absolument à marquer sa présence pour le lancement de la nouvelle saison et ce cadeau offert à 10 licenciés. «C’est incroyable ce que la technologie peut faire désormais. Cet outil va faciliter leur vie de tous les jours, je suis content pour eux», clame le joueur de Lille.

Source : Le Parisien

Parlez-en autour de vous :

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Partager sur whatsapp

Autres actualités :

France 3 Ile-de-France

Samir Gassama, entraineur des B1 (non-voyants) et directeur sportif, était l’invité du journal télévisé de France 3 Ile de France. Revivez son passage précédant la